Thomas Fersen au Festival des Artefacts à Strasbourg – 24/04/2009

Thomas Fersen au Festival des Artefacts à Strasbourg
après le concert à Villeurbanne il y a quelques semaines voici donc ma deuxième date de la nouvelle tournée. Une partie de ce que je disais dans ma revue du passage de Bénabar est également valable pour Fersen : Après plusieurs concerts au premier rang et quelques dates au milieu de la salle (pour sa tournée en duo ukulélé, notamment), j’étais quand même curieuse de voir ce que ça donne « de loin »…

Vers 18h35, Thomas Fersen et ses acolytes montent sur scène. La robe blanche semble limite briller dans la lumière, le gibus et les plumes de coq lui donnent la silhouette d’un personnage issu d’un conte de fée, je retrouve l’ambiance magique/fantastique qui m’avait déjà marquée la dernière fois…
et j’aime beaucoup :love:

Image

On a droit à 18 titres, dont deux inédits (qui sont à la base deux bouts de la même chanson : La petite souris et Le douanier) ainsi qu’au poème (à peine macabre^^) qui semble s’appeler Alexandra. Comme souvent, les passages en festival (80min, en l’occurrence) ont quelque chose de frustrant, dans le sens où, forcément, certains titres ne trouvent pas leur place dans la set-list allégée…dommage, surtout pour Dugenou, Les malheurs du lion et Ce qu’il me dit, ça manque quand même :( (et encore, je pense même pas à Bella Ciao…)

    La malle
    Les mouches
    Diane de Poitiers
    Zaza
    Deux pieds
    Punaise
    Premier bout de chanson inédite (« La petite souris »)
    Germaine
    Ukulélé
    Chocolat
    Deuxième bout de chanson inédite (« Le douanier »)
    Croque
    La Chauve-souris
    « Alexandra » (poème)
    Je n’ai pas la gale
    Saint-Jean-du-Doigt

    Monsieur
    Pièce montée des grands jours
    Pégase

ImageImage

La bonne nouvelle, c’est le retour de l’accordéon. Un peu timide, certes, mais quand même un joli supplément pour la palette sonore :D
Vers la moitié du concert (entre Croque et La Chauve-souris), Fersen quitte la scène pour échanger la robe contre un pantalon à carreaux – d’un côté, c’est un peu dommage car ça rendait vraiment bien dans l’ensemble (mise en scène, lumières, …), mais de l’autre côté faut avouer que ça doit pas être évident de danser La Saint-Jeannaise en robe de Comédie française, donc bon :mrgreen:

ImageImage

Et bien, restent les lumières : une fois de plus, je dois avouer que ça vaut vraiment le détour ! Les couleurs sont souvent légères et douces et créent une ambiance particulièrement sublime – on voit bien qu’ils y accordent une grande importance, et franchement, ça vaut le coup, c’est tout simplement beau à regarder et ça fait son effet…

Image

Trois chansons en rappel, Monsieur, Pièce montée des grands jours et Pégase, et c’est déjà fini –
c’était (trop) court, on reste quand même « un peu » sur notre faim…et sur une grande envie d’y retourner – à quand la prochaine ? ;)

Image

Publicités

3 réflexions sur “Thomas Fersen au Festival des Artefacts à Strasbourg – 24/04/2009

  1. Pingback: Thomas Fersen au Théâtre Rutebeuf à Clichy « monsoleiiil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s