« Whatever works » de Woody Allen –

Image

J’aime toujours autant le côté humour noir, les personnages peu conformes avec leurs côtés inattendus et originaux, les petites remarques sarcastiques, les répliques bien trouvées et toujours un peu malicieuses, les acteurs convaincants (l’apparition de « Hiram » m’a fait sourire aussi :wink: ), les idées et les messages à la fois « simples » et intelligents. Une fois de plus, Woody Allen trouve un mélange intéressant de caractères et de tranches de vie, et c’est ainsi que ce film garde une bonne partie des éléments « typiques » sans pour autant donner une impression de déjà-vu.

Malgré tout, il faut noter qu’il reste un sentiment de « creux » au milieu du film où l’intrigue n’avance guère et les personnages semblent tourner un peu en rond (je me suis surprise à regarder l’heure après 45 min seulement…ce qui n’est pas forcément bon signe, notamment pour un film aussi court :pasmoi: ).
De même, je dois avouer que j’ai un peu du mal avec la fin qui me parait quand même un poil trop parfaite et trop facile (de manière générale, les happy ends inconditionnels j’en suis souvent moyennement convaincue, je dois dire).

Dans l’ensemble, j’ai donc préféré le précédant, Vicky Cristina Barcelona, notamment pour l’ambiance à la fois légère et décalée et son côté « éclectique » qui mélange plaisir, désenchantement et mélancolie – ce qui me manquait quand même un petit peu, en l’occurrence.
Néanmoins, malgré certaines faiblesses, Whatever works reste un bon film qui vaut le détour. :wink:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s