« Les derniers jours du monde » de Jean-Marie & Arnaud Larrieu –

Image

Comme quoi la fin du monde peut ne pas avoir qu’une seule et unique cause : tremblements de terre, attentats, virus mortels, missiles, bombes atomiques – tous les fléaux imaginables semblent se conjuguer pour finir (tôt ou tard) par éradiquer la vie sur terre. Tandis qu’autour de lui les gens tombent comme des mouches, Robinson Laborde – qui vient de se séparer de sa femme Chloé – se lance d’une affaire amoureuse dans une autre, tout en essayant de fuir la catastrophe qui approche à grands pas. Ainsi commence un road-trip très particulier qui amène Robinson sur les routes de France et d’Espagne, où les évènements se précipitent…

« Les derniers jours du monde » joue avec les contrastes – d’un côté les (petits) soucis sentimentaux des personnages principaux, de l’autre côté l’apocalypse qui menace l’humanité entière : deux sujets qui, à première vue, n’ont que très peu de choses en commun mais qui donnent, en fin de compte, un mélange assez intéressant. C’est noir, confus, limite décousu, ça part dans tous les sens et des fois c’est un peu trop décalé pour rester crédible (à mon goût), mais n’empêche, ça possède quelque chose de captivant. Le constat que le fait de se retrouver en face à face avec la mort mène les gens à vivre pleinement chaque instant n’a certes rien de révolutionnaire, mais l’idée est bien transposée dans le film et je suis sortie de la salle de cinéma comme dans une espèce de « bulle », complètement perplexe et incapable de dire si j’avais bien aimé ou pas ( :-s ).
Aujourd’hui, avec un peu de recul, je pense que oui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s