« Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino –

Image

Hier soir c’était notre tour, et je dois avouer que ce film m’a bluffée pour des tas de raisons. Déjà, par sa manière à la fois intelligente et fine d’aborder une question quand même bien délicate et sensible – tout en restant franc et direct. Ça sent le grand écart, oui, mais Tarantino nous montre clairement que l’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire. Certes, « Inglourious Basterds » ne se passe pas entièrement de certains clichés (liés de manière plus ou moins inséparable à cette époque), mais pourtant, on ne tombe jamais dans le caricatural (voire le grotesque), et contrairement aux stéréotypes « classiques », chaque personnage réunit une multitude de facettes qui font que les caractères gardent leur intérêt, malgré tout. Quant à l’intrigue, elle m’a pas mal rappelé les évènements du 20 juillet 1944 (j’étais toujours un peu fière de fêter mon anniversaire ce jour-là, c’est quelque chose qui me touche beaucoup, pour des tas de raisons), sauf qu’à l’époque, l’histoire a pris un cours différent…hélas.
Mention spéciale pour le choix des acteurs qui sont vraiment excellents dans leurs rôles (en passant, ça m’a fait plaisir de revoir certains visages que j’avais pas « croisés » depuis un petit moment), et pour le mélange entre nationalités et langues (anglais, français, allemand… et même un peu d’italien :mrred: ) qui donne un ensemble hétéroclite et vraiment réussi. Sur le coup, je me dis que ce film doit faire partie de la catégorie de ceux qui perdent 80% de leur intérêt quand on ne les voit pas en VO, tellement le langage représente un élément (stratégiquement) important pour le cours des évènements et tellement ça fait plaisir de suivre ce « jeu » linguistique (même si je dois reconnaitre que ceci n’a sans doute pas la même valeur pour tout le monde…et oui, un jour j’apprendrai aussi à ne pas regarder les sous-titres quand je comprends parfaitement ce qui est dit à l’écran :-s ).

Dans l’ensemble, « Inglourious Basterds » fait probablement partie des meilleurs films que j’ai jamais vus – les 2h33 passent dans un clin d’œil, tellement c’est captivant, bien rythmé et bien filmé. Franchement (et sans hésitation aucune) : ça vaut le détour ! :-)1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s