« RAPT » de Lucas Belvaux –

Image

Stanislaff Graff est un industriel à la tête d’un groupe international de 130 000 salariés, père de famille, proche avec le champ politique, toujours entre deux rendez-vous…avant de tomber, un matin, dans un guet-apens qui fera de lui en quelques instants l’otage d’un commando de truands qui en espère une rançon importante. Humilié et coupé du monde, il se voit obligé d’accepter son sort, cherchant à préserver sa dignité face au régime de terreur des ravisseurs. Pendant ce temps là, les enquêtes policières et journalistiques révèlent le côté sombre de sa personnalité : entre ses maitresses et ses dettes de jeu, son monde se fissure au fur et à mesure, nuisant ainsi non seulement à l’image de son groupe mais montrant aussi à sa famille à quel point les apparences diffèrent de la réalité des choses. C’est ainsi qu’une fois libéré, Graff se retrouve face aux ruines de sa vie (en matière professionnelle et dans le cadre familial), seul, et dans l’impossibilité de continuer comme si de rien n’était…

« Rapt » montre les multiples ravages d’un enlèvement et les réactions « mécaniques » d’une société uniquement fondée sur l’image, révélant non seulement la fragilité des apparences mais aussi les coulisses d’un jeu de poker grandeur nature où les intérêts personnels croisent les enjeux moraux. La succession d’affrontements psychologiques est assez troublante, le film est bien rythmé, et Yvan Attal assure dans le rôle l’homme de pouvoir – individualiste et solitaire – qui se croyait maitre du jeu et qui se retrouve, au final, assis sur un tas de décombres. Le spectateur, pour sa part, bascule entre empathie et dégout, et c’est aussi là la force de ce film qui est bien plus qu’un récit manichéen des choses. En dépit du fait que l’intrigue se voit clairement centrée sur le personnage principal, les personnages secondaires ne sont pas pour autant négligés car c’est aussi à travers eux que se construit le propos du film. Au final, « Rapt » mélange suspense, drame familial, enjeux politiques et questions morales – le résultat est convaincant et captivant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s