« L’Illusionniste » de Sylvain Chomet

ImageL’apogée du rock provoque un raz-de-marée dans l’univers du music-hall : enchantées par ce nouveau phénomène, les foules tournent le regard vers les nouvelles vedettes, tandis que les magiciens, acrobates et jongleurs, symboles d’un temps passé, se voient abandonnés par leurs publics. C’est la fin des années 50, on tourne la page, on change d’époque : les numéros traditionnels sont considérés comme démodés par les programmateurs de salles, les propositions de contrats se font de plus en plus rares.
Conscient de ce changement manifeste, l’Illusionniste décide d’abandonner les salles parisiennes et de prendre la route pour tenter sa chance en Angleterre – d’abord à Londres, puis – réalisant que la situation est quasiment la même de l’autre côté de La Manche – dans les petits théâtres et les pubs de la côte ouest de l’Écosse. C’est dans l’auberge d’un petit village qu’il rencontre Alice, une jeune fille naïve, qui le prend pour un vrai magicien et qui choisit de fuir sa vie de boniche pour suivre l’Illusionniste sur son périple en direction d’Edimbourg… Lire la suite

Publicités